Élevage intensif des animaux

Astata

Qu’est-ce que l’élevage intensif

L’élevage intensif des animaux se définit comme l’opposé de l’élevage bio. C’est une façon industrialisée d’élevage qui a pour but d’augmenter le nombre d’animaux en réduisant les coûts de la production en dépit de la qualité de l’activité et de son impact sur le produit ainsi que sur l’environnement.

L’impact de l’élevage intensif sur l’environnement

L’élevage industriel ou intensif a des conséquences dangereuses sur l’environnement. En effet, la mécanisation des formes de la production et l’utilisation massive des produits chimiques constituent une menace pour la planète.

L’épuisement de nos sources naturelles

L’élevage industriel est la forme dominante d’élevage en Europe. En France, plus de 80 % des poulets, 90% des cochons, et 99 % des lapins sont issus de l’élevage industriel.

La consommation de la viande en Europe est énorme. On compte 42 millions de tonnes par an dont 5,8 millions de tonnes sont consommés en France. Sachant que la production d’un seul kg de viande nécessite 15 500 litres d’eau, il faut  4,800 milles litres pour un kilo de porc, 3,900 milles litres pour un kilo de poulet et 5 milles litres pour un kilo de fromage.

Selon l’autorité européenne de sécurité des aliments (la FAO), 70 % des terres cultivées sont employées pour l’élevage des animaux. Ce qui signifie que la production d’un kilo de viande de bœuf emploie 323 m² de terre agricole.

L’élevage provoque également une énorme consommation d’énergie dont 75% est employée pour la nourriture des animaux. Le 25% qui restent sont employés pour le chauffage, l’éclairage, la ventilation…etc.

Une pollution de notre planète

Selon un rapport de la FAO, l’élevage est la cause directe de 15 % des émissions de gaz à effet de serre qui sont à l’origine du réchauffement climatique. De plus, l’élevage est responsable de 9% des émissions de CO2 à l’échelle mondial.

Les effets néfastes de l’élevage intensif sur les animaux

L’élevage industriel a un impact néfaste sur les animaux. Etant donné que ce sont des êtres dotés d’une sensibilité, les conditions déplorables de l’élevage industriel affectent forcement leur bien-être. Le confinement en masse et l’entassement des animaux dans des espaces qui ne respectent pas leurs besoins naturels leur infligent de la souffrance.

Des scientifiques ont attesté du changement comportemental des animaux élevés dans des lieux surpeuplés : Des réactions agressifs se présentent chez ces animaux qui leur poussent à attaquer leur semblables.

Les effets néfastes sur la viande et sur notre santé

Le privilège de la quantité de la production au détriment des conditions d’élevage provoque des problèmes de santé graves chez les animaux. Une étude scientifique montre que la viande provenant des animaux élevés industriellement contient des taux plus faibles en oméga 3 et des rapports déséquilibrés en oméga-6/ oméga-3 ce qui a un lien avec le développement des maladies cardiovasculaires et certains types de cancer.

L’élevage intensif des abeilles et ses méfaits sur les colonies

Afin d’augmenter la production du miel, les agriculteurs ont opté pour le beekeeping industriel. En augmentant la taille de la ruche, les abeilles s’épuisent rapidement en essayant de la chauffer en hiver. En outre, au moment de la récolte,  l’agriculteur récolte tout le miel alors qu’en principe, une partie doit être consacrée à nourrir les abeilles. Par conséquent, comme il est indiqué sur le site d’apiculture.net, l’abeille nourrie par du sucre à la place du miel produit du miel avec une qualité moins bonne : Il perd de ses valeurs nutritives et de ses vertus naturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *