Les innovations technologiques au service des Ressources Humaines

Astata

Depuis quelque temps, les innovations technologiques ont pris peu à peu place dans le quotidien de l’Homme. Les entreprises n’en sont pas moins et mettent même un point d’exclamation sur la combinaison des nouvelles technologies et les services de ressources humaines. Les NTIC, l’intelligence artificielle et les entreprises pour un partenariat durable, le mot d’ordre du XXI siècle.

Les relations entre individus suivent l’évolution numérique

Les interactions interpersonnelles ne sont plus limitées à des rapports feuilletés et des notes de services. Grâce au progrès des NTIC (pour Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication), les conversations et les réunions peuvent prendre des proportions temporelles massives, optimisant ainsi l’efficacité des ressources humaines. Ceci dans le but de parfaire d’une part l’image externe de l’entreprise, ses actions commerciales et ses objectifs, et d’autre part la cohésion des employés au sein de l’entité. Plus il y a d’employés penchés sur un projet, plus les idées fusent et l’homogénéité est alors perceptible.

Une communauté professionnelle 2.0

En 2003, Tim O’Reilly a émis une définition que tous les internautes en sont acteurs actuellement, le WEB 2.0. Ce terme n’est ni plus ni moins que le partage d’information entre utilisateurs du web sur un sujet bien précis. Cette pratique se fait connaître de plus en plus dans les locaux des grandes entreprises puisque les clients et les fournisseurs travaillent ensemble pour atteindre la même finalité. Ainsi, tout le monde se sent concerné ce qui donne un coup de pouce considérable pour l’atteinte de l’objectif.

Soft Skills, un avantage des nouvelles technologies à prendre en compte

Par définition, soft skills se définit comme une qualité constatable chez une personne comme le fait de communiquer facilement. Ces qualités sont d’abord gérées par un API (Application Programming Interface) lors du recrutement de personnel. Les résultats seront alors triés par l’API pour constituer les différentes branches de l’entreprise. Cette intelligence artificielle offre un gain de temps assez important pour les responsables et une équipe fortement qualifiée. Ces soft skills sont donc des éléments cruciaux pour les boîtes présentement.

Le NTIC et les réseaux sociaux, une mauvaise influence sur les entreprises et les ressources humaines

Bien sûr, rien n’est parfait surtout les inventions du genre humain. Selon un recensement récent, 46 % de la population mondiale sont des utilisateurs d’internet, ce qui fait 3,5 milliards de personnes. Or, 31 % représentent les users chevronnés des réseaux sociaux. Ces users se connectent tous sur leur compte aux heures de bureau ce qui réduit la productivité des sociétés. Ce paramètre évoque alors la réduction de la concentration des agents sur leurs tâches professionnelles.

Une hausse de l’échange mondiale

Cependant, avec l’instauration du réseau mondial, la majorité de la masse est constamment connectée. Ce qui représente un marché de prospection énorme pour les entreprises. Le marché de la bourse est l’exemple parfait de cette prospection mondiale. En effet, les courtiers ne sont plus au régime des appels téléphoniques puisque ce marché est disponible en ligne. Ils n’auront alors qu’à présenter les transactions telles qu’elles sont et les clients n’ont plus qu’à décider sur les actions à entreprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *