La technologie vient en aide aux apiculteurs

Astata

L’apiculture est une pratique qui date de longtemps. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle soit une pratique purement traditionnelle. Les apiculteurs, comme beaucoup d’autres domaines, bénéficie pleinement des progrès technologiques et de leurs avantages. Ainsi, beaucoup de monde peuvent avoir gout à la pratique de cette activité, que ce soient les amoureux des abeilles ou bien les plus grands technophiles.

Les problèmes des apiculteurs

L’apiculture est l’élevage d’abeilles dans le but de récolter les différents produits de la ruche : le miel, la cire, etc. Pour pratiquer une activité d’apiculteur, il faut se munir d’un certain nombre de matériels comme ceux disponibles sur Apiculture.net. Mais le domaine est de plus en plus confronté à un sérieux problème : la diminution plus qu’inquiétante du nombre d’abeilles. Elles sont actuellement en voie de disparition.

Les recherches ont confirmé que la disparition des abeilles est causée par différents facteurs : l’emploi de certains insecticides et pesticides, l’apparition de nouveaux prédateurs, l’apparition de certains champignons pathogènes qui troublent le comportement des abeilles, etc. Il est alors impératif de trouver des solutions à ces problèmes, comme le stipule le plan de développement durable de l’apiculture. Et l’emploi des nouvelles technologies est une très bonne initiative pour cela.

Des équipements plus complexes

Le matériel employé par les apiculteurs est de plus en plus sophistiqué pour comprendre la vie quotidienne et le comportement des abeilles.

  • L’emploi de puces électroniques

Actuellement, il y a l’emploi des puces électroniques comme la RFID qui permet de suivre le déplacement de chaque abeille durant la journée. Avec cette technologie mettant en scène des abeilles connectées, les apiculteurs peuvent savoir s’il y a un problème en analysant les données récoltées par ces puces. Il sera alors plus facile d’y remédier par la suite.

  • Les différents capteurs

Une autre technique employée en apiculture est l’utilisation de capteurs au niveau des ruches pour détecter les éventuels dysfonctionnements. Il s’agit de capteurs électroniques placés en dessous des ruches qui détectent s’il y a des anomalies dans la ruche : changement brusque de température, renversement de l’enceinte, etc.

Il y a aussi des caméras qui permettent d’analyser le flux d’abeilles à l’entrée de la ruche. Le nombre d’abeilles entrant et sortant de la ruche peut être décompté, ce qui permettra de savoir s’il en a un certain nombre qui ne sont pas rentrés.

Les capteurs permettent aussi de savoir s’il est temps de récolter le miel ou bien d’effectuer quelques entretiens au sein des ruches.

  • Des alertes sur smartphones

Quand on parle de nouvelles technologies, il est difficile de ne pas penser aux smartphones. L’apiculteur y trouvera aussi son avantage. Il recevra des alertes sur son smartphone quand c’est le moment de récolter le miel ou les autres produits de la ruche. Il sera aussi notifié en cas de problèmes au niveau de la ruche ou des abeilles. Ceci est très pratique quand on est responsable d’un certain nombre de ruches qui ne se trouvent pas tous forcément au même endroit.

En résumé, les nouvelles technologies ont permis de détecter les différentes raisons de la surmortalité des abeilles. De plus, elles aident dans le suivi de la vie des colonies et la détection des problèmes. Enfin, le travail de l’apiculteur est facilité par différentes alertes pour ne rien rater de son activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *